Chorégraphes invités 2023/24

  • Jérémy ALBERGE – Lamalo Dance Company – Ateliers – Transmission de répertoire
  • Gilles BARONCie Origami – Création
  • Fabio CRESTALE – Cie iFunamboli Ateliers – Création – Transmission de répertoire
  • Christelle LARA « In Case Of Loves » Ateliers – Création
  • Marion RENOUX – Ateliers – Création

Gilles Baron élabore un travail au croisement des arts. Il développe une écriture du sensible, un désir de narration entre danse, cirque et théâtre. Il met au centre de son travail le choix de ses interprètes pour évoquer ensemble les fulgurances du corps. Ces dernières créations sont toutes traversées de désir et d’intimité. Il conçoit le corps comme le lieu de l’inconscient les résonances de nos espérances et de nos peurs intimes.

« Nous sommes animés par un sentiment commun : la mise en œuvre d’un corps comme matière sensible. Un corps sensitif qui sans cesse fluctue, mute, résonne, s’altère face au monde ».

La danse de Gilles Baron procède avant tout d’un engagement. Elle oeuvre pour une humanité rassemblée et solidaire.

Après une formation de danseur classique, il suit une carrière d’interprète chez de nombreux chorégraphes (Pierre Doussaint, Serge Ricci, Rainer Behr, Guilherme Botelho, Rui Horta, Emmanuelle Vo-Dinh,…). Parallèlement à son travail d’interprète, il développe une démarche chorégraphique et obtient plusieurs prix chorégraphique (1er prix du Concours International de Danse de la ville de Paris), 1er prix des Concours de Sens (96), Violinine (97) et Pantin (97). Yourgos Loukos directeur de l’Opéra de Lyon et du festival international de danse de Cannes lui commande une pièce  » Document 01  » pour la onzième édition du festival. Il rencontre Marie-Claude Pietragalla pour qui il écrit le solo « Document 01 solo  » et part à ses côtés en tournée à travers le monde. Il crée à Tokyo pour Marie-Claude Pietragalla et son groupe Jardin du ciel. Il chorégraphie également un solo pour Aurélie Dupont danseuse étoile de l’Opéra de Paris.

En 1998 Gilles Baron est invité à mettre en scène les travaux de fin d’études des étudiants de L’Ecole Nationale des Arts du Cirque de Rosny. Cette collaboration sera un moment important dans son parcours de chorégraphe. Du cirque, de cet espace en friche en perpétuelle recherche, il aime conserver le caractère composite et libre.

En 2003, il poursuit son travail de fusion des arts et chorégraphie à Polverigie un Opéra contemporain mêlant les techniques aériennes de cirque et la danse.

En 2004 il fonde sa compagnie, plateforme où se croisent danseurs, artistes de cirque, scénographes, vidéastes, architectes. Il nourrit alors une écriture singulière entre abstraction et narration. La « matérialité » de l’espace est pour lui un formidable champ d’expérimentation. Il perçoit l’espace comme une structure dynamique et rythmique, une fréquence vecteur de lien. Ses constructions chorégraphiques semblent être toutes faites d’élévations paradoxales et de gravités contrariées. Les sciences – physiques, humaines ou sociales – innervent alors sa recherche. L’espace-temps, la gravité, la matière traversent plusieurs de ses pièces. Pour lui les concepts et les théories donnent une imagination au corps qui se traduit concrètement sur scène par des expériences sensibles où font bloc pensée, énergie et matière.

Je place au centre de mes travaux la matière de l’intime comme le pari de l’anti-paraître. J’imagine son développement dans le temps de la représentation, comme une substance diffuse et organique qui alimente l’imaginaire et provoque l’émergence du beau. Je cherche à appréhender le temps de l’intime, à lui construire un écrin pour qu’il se réalise à l’abri de la consommation immédiate de la prouesse formelle.”

  • Fabio CRESTALE – Cie iFunamboli Ateliers – Création – Transmission de répertoire

Formé aux Ballets de Toscane à Florence, Fabio Crestale s’est ensuite perfectionné dans des centres internationaux comme Steps et Alvin Ailey Dance Center à New York, le Columbus à Zurich et le Laban Center à Londres. Il a dansé pour la compagnie Doppio Movimento, la Steptext Dance Company, La Petite Entreprise, la compagnie de Richard Siegal et la Compagnie Baroque en France de Laurence Fanon. 
Il a travaillé aux côtés de Mats Ek pour la compagnie Eko Dance Project, a
dansé à l’Opéra National de Paris dans les ballets «Boléro» de Maurice Béjart, «La Source» de Jean-Guillaume Bart ainsi que dans des opéras lyriques telque «La Damnation de Faust», «La Traviata» … Il danse «L’oiseau de feu» en tant que soliste invité de la Mandala Dance Compagnie de Rome. 
Il débute la chorégraphie en 2009 avec son premier duo «duo entità». Par la suite il monte la compagnie IFunamboli avec laquelle il se consacre à la chorégaphie. Ensenble ils créent plus de 15 petites pièces et 4 spectacles entiers dont Outdoor sa dernière création.
Au cinéma il signe la chorégraphie de «Let’s Dance» réalisé par Ladislas Cholla, et de «Tout simplement noir» réalisé par Jean-Pascal Zadi et John Wax. Signe la chorégraphie et danse dans le film «Jalouse» réalisé par David Foenkinos et Stéphane Foenkinos. Et danse dans le nouveau film de Olivier Assayas chorégraphié par Angelin Preljlocaj. 
Sa danse est un subtil mélange de contemporain conceptuel et d’histoires contées, il utilise la théâtralité du mouvement et voit le plateau comme un lieu d’expression pour lui mais surtout pour ses danseurs. En effet, la parole du danseur fait partie intégrante de ses recherches chorégraphiques. Pour lui le travail de création est un échange, chacun donne et prend. Il pense que les moments de danse doivent être vécus pleinement, dans l’instant présent.

En 2020, il crée “In & Out” pour Le Jeune Ballet d’Aquitaine

Jérémy Alberge est né en 1992 à Paris.  Il commence à s’intéresser à la danse en 2007 et se découvre une passion grandissante pour la « Danse electro » au point qu’il gagnera le championnat de France en 2009. En 2010 il intègre la compagnie Blanca li, pour la création du spectacle « Electro Kif », succès international de plus de 100 représentations. De 2013 à 2015, il rejoint le Ballet Junior de Genève, où il se forme davantage et a notamment l’opportunité de jouer des pièces de chorégraphes tels qu’Hofesh Shechter, Wayne McGregor, Stijn Celis, Barak Marshall, Roy Assaf, Cindy Van Acker … De 2015 à 2017, il intègre la compagnie Inbal Pinto & Avshalom Pollak, basée à Tel-Aviv. Il participe à six pièces et deux créations. De 2017 à 2020, Jérémy a danse dans la compagnie Israélienne Vertigo Dance Company, quatre pièces et une création. Parallèlement, Jérémy collabore avec Roy Assaf sur deux reprises de rôle pour les pièces « Boys » et « The Hill ».

En 2020, il est invité par « Adi Boutrous », en co-production avec le Théâtre de La Ville de Paris et la Fabrik Potsdam afin de créer la pièce « One More Thing ». il est l’un des danseurs du quatuor masculin pour cette pièce qui est actuellement en tournée internationale.​Jérémy a créé en 2019 son premier solo « +10 » en hommage à son père. La pièce est invitée dans divers festivals internationaux, et a notamment remporté le « Prix d’Assistant » par le Heidelberg Theater lors de la 25ème édition du Festival de solos à Stuttgart.

« Je cherche et questionne la relation, le point de jonction entre les sphères corporelles, psychiques, conceptuelles et la réalité qui nous entoure. Les collaborations avec des artistes tels que Inbal Pinto, Vertigo Dance Company, Adi Boutrous ou encore Roy Assaf ont particulièrement contribué à nourrir mon identité artistique. »

La compagnie Lamalo a été créée en 2021.
L’approche artistique de la compagnie est non conventionnelle, un mélange de cultures et d’états physiques, sensoriels, traduits par le corps, et par la danse. En s’appuyant sur son expérience de danseur interprète acquises dans les compagnies internationales telles que Vertigo Dance Company, Inbal Pinto, Adi Boutrous, Roy Assaf, Blanca Li, Jérémy Alberge développe la singularité de son écriture où la prise de risque, le dépassement de soi, l’écoute, l’empathie, la fluidité, la rythmicité ou encore l’enracinement font écho à la fraternité et à l’humanité, où s’entrelacent des gestes sans mots pour incarner la dignité, le respect et de solidarité. Depuis la création de la compagnie, Jérémy Alberge a crée 2 pièces chorégraphiques :
« +10 » : Solo autobiographique en hommage à son père invité dans plusieurs festivals internationaux (Prix d’assistant Heidelberg Dance Theater, Mars 2021)

« Noam » : Un duo crée en 2022 en résidence artistique à La Ménagerie de Verre. Tournées avec ce duo de 8 représentations dont plusieurs prix chorégraphiques : 1er prix chorégraphique au concours Les lendemains qui dansent, Scène Nationale conventionnée, Janvier 2023. 4 prix chorégraphiques au Sobanova Dance Awards #7, Avril 2023
(Suresnes cité danse, Pole en scènes, Fabrique de la Danse et Vaison Danses) Et 3ème prix chorégraphique au Festival International de Burgos, Espagne, Juillet 2023.La compagnie est actuellement en création pour une nouvelle production : AGAPÉ

En 2021, il crée “Le temps d’une Valse” pour le Jeune Ballet d’Aquitaine

  • Marion RENOUX – Ateliers – Création

Danseuse pour les Cies La Baraka (Abou Lagraa), Corinne Lanselle, Georges Momboye, Professeur Diplômée d’état, Marion intervient dans le cadre de nombreux stages Français et internationaux. Après plusieurs années d’expérience dans de nombreux centres de formation professionnelle, Marion rejoint le cercle pédagogique du Jeune Ballet d’Aquitaine.

Son style chorégraphique est influencé par divers courants artistiques et explore différentes techniques issues notamment de la danse Contemporaine, Hip Hop et Jazz. Sa danse est transversale, elle s’exprime dans une forme organique mêlant la puissance et l’ancrage, la fluidité du mouvement.

  • Christelle LARA « In Case Of Loves »

Directrice Artistique du Jeune Ballet d’Aquitaine, chorégraphe et pédagogue de premier plan, Christelle Lara se forme à l’Académie Bordelaise de Danse avec maître Paoli et devient Soliste du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux de 1985 et 2005 sous les directions successives de Wladimir Skouratoff, Paolo Bortoluzzi, Eric Vu-An et Charles Jude. Elle travaille avec de nombreux chorégraphes, Nils Christie, Carolyn Carlson, Robert North, Joseph Lazzini, Thierry Malandain, Ted Brandsen, Douglas Dunn, Christian Holder, Margo Sappington, Luciano Cannito, Jean Charles Gil, Eugène Polyakov, Tit Härm, interprète les grands rôles du répertoire et participe aux tournées internationales du Ballet de l’Opéra.Professeur de Danse Classique diplômée d’état, elle enseigne à l’Académie Bordelaise de Danse, au Centre Eurodanse de 2005 à 2010 et au Junior Ballet d’Aquitaine de 2006 à 2010, sous la Direction de Daniel Agesilas, Directeur de la Danse au CNSMD de Paris. Claude Paoli lui propose la direction du Jeune Ballet d’Aquitaine en 2010 au sein duquel elle fonde le Centre de formation Professionnelle en 2011.Professionnelle accomplie et expérimentée,  elle partage et transmet  sa connaissance intime du métier d’artiste chorégraphique – danseur interprète.  Elle accompagne  les danseurs dans la construction de leur  identité artistique, amène l’exigence de la danse classique aux différentes techniques de la danse contemporaine et affirme l’importance de la réciprocité et des inter-relations entre les différentes esthétiques.  Elle crée des passerelles entre la danse et d’autres arts en développant de nombreux projets en lien avec les intervenants de la formation, les acteurs culturels du territoire et la communauté artistique.